Le Commissaire Jules Maigret , "Maigret" pour la plupart des gens, y compris son épouse, est un inspecteur de police fictif, commissaire à la "Brigade Criminelle" de Paris (Direction Régionale de Police Judiciaire de Paris), créé par l'écrivain Georges Simenon.

Soixante-quinze romans et vingt-huit nouvelles ont été publiés entre 1931 et 1972, commençant avec "Pietr-le-Leton" et finissant par "Maigret et Monsieur Charles".

Quelques unes de ses caractéristiques sont ses pipes, sa démarche s'appuyant tantôt sur l'intuition pure, tantôt sur une méthode plus rigoureuse, ses manières laconiques et son attrait pour l'alcool. Souvent, lors d'une enquête, il s'arrêtera dans un petit café ou un bar pour boire un verre et, éventuellement, pour prendre un déjeuner léger. Ses boissons de choix sont la bière et le vin blanc, mais il est aussi connu pour boire du Pastis, de l'Armagnac, du Cognac, du Calvados et du whisky, ainsi que des grogs, pour n'en nommer que quelques-uns. "Tenir" l'alcool semble pour lui une question de fierté personnelle et il serait profondément gêné dans le cas contraire. Maigret porte presque toujours son manteau lourd, même lorsqu'il voyage sur la Côte d'Azur, ce qui amène des personnes peu familières avec lui, à l'identifier immédiatement comme étant un policier.

Dans les livres, il est décrit comme un homme trapu de hauteur supérieure à la moyenne avec un peu d'embonpoint. Il n'aime pas monter les escaliers et utilise généralement un chauffeur de la police ou un taxi pour voyager même pour de courtes distances, lors de ses enquêtes, bien qu'il lui arrive parfois de marcher aussi . Au cours de ses aventures à la campagne, telles que "Félicie est là", il était connu pour emprunter des vélos. Des officiers subalternes peuvent être amenés à transporter son attaché-case.

Maigret est né au village fictif de Saint-Fiacre, dans l'Allier, apparemment en 1884, bien que des années de naissance différentes peuvent être déduites des différents livres. Le prénom de sa femme est Louise, mais elle est presque exclusivement nommée Madame Maigret dans les livres. Ils ont un enfant, une fille qui est décédée à la naissance. Sans enfant, Maigret montre néanmoins de la tendresse pour les enfants, les traite avec bonté et patience et souvent s'adonne à leur jeux. Dans la plupart des livres, lui et sa femme vivent à l'angle du Boulevard Richard-Lenoir et la Rue du Chemin Vert, mais dans "Maigret à la retraite", il est dit avoir conservé son appartement sur la Place des Vosges dans 4e arrondissement de Paris.

Il est habituellement efficace et généralement confiant dans son travail de policier, bien qu'il puisse rencontrer occasionnelle des difficultés. Il est le plus souvent représenté comme un mentor à ses adjoints « élèves », habituellement de jeunes officiers de police ou (quand il est loin de Paris) de la gendarmerie locale. Maigret est véritablement fier et heureux quand un de ses officiers subalternes rencontre avec un certain succès professionnel. Le rôle de marionnette écervelée, contrastant avec l'éclat de Maigret, est réservé aux membres du ministère public, ou plus fréquemment d'un Juge d'instruction.

Tandis que Maigret mène généralement ses investigations en France, il a également été appelé à visiter la Belgique, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas et les États-Unis.

 

 

 

Infos Site  |  Infos Légales  |  Crédits  |  Confidentialité
Contactez-nous  |  Ajouter aux favoris
© 2013-2017 Maigret - Tous droits réservés